Audio  Blog  Divers  Graphisme  Médias  Publicité  Textes 

 

Le monde de Èffe    Accueil    Audio    Créations, récréations    Tendresse (brouillon)

 

End crédits

Voyage

Petite fille (2)

Petite fille

Stairway to hell

Plus d'articles

 

[tab] Fat Boy

Concerts et rumeurs

[vidéo] Concert au Kennedy Hall

Quelle guitare ?

[video] Ladies Night

Plus d'articles

 

Tom Mac Rae

Plus d'articles

 

Tendresse (brouillon)

Un morceau écrit le 18 mai (et oui, aujourd’hui même) sur une musique composé il y a une dizaine de jours et enrichie depuis.

C’est un brouillon pour travail avec un chanteur qui deviendra sans doute célèbre, alors j’espère que vous me pardonnerez la voix de casserole (ce n’est pas mon registre, en fait, cette chanson). Les arrangements font appel à un Clavinova (si si, c’est moi qui joue le piano) et à Reason pour l’orgue et la basse. C’est peu abouti, c’est pour bosser, je le répète.

Tendresse - 7.8 Mo

Tendresse

Tendresse - instrumental - 6.2 Mo

Tendresse - instrumental

Paroles :

Jour après jour, je rêve

Un froid matin se lève

Joue sur joue, rosies par le vent,

Le temps s’arrête pour un moment

.

Jour après jour, je rêve

Un songe calme, sans fièvre

Dialogues d’yeux, nourris de silence

Le monde entier reste hors de la danse

.

Vous qui écoutez mon histoire

Vous qui faites semblant d’y croire

Ne vous méprenez pas

Les mots sont gris et pâles et faibles

Les phrases offrent bien peu d’aide

Pour dire ce rêve-là

.

Nuit après nuit, je vis

Cœur apaisé, sans souci

Loin de l’ennui, dans ce monde étrange

Je pense à toi, rien ne me dérange

.

Nuit après nuit, je vis

Les yeux fermés, sans bruit

Instant de paix, pour quelques secondes

Juste car je sais, tu es en ce monde

.

Vous qui écoutez mon histoire

Vous qui faites semblant d’y croire

Ne vous méprenez pas

Les mots sont gris et pâles et faibles

Les phrases offrent bien peu d’aide

Pour dire ce rêve-là

.

Vous qui écoutez mon histoire

Vous qui faites semblant d’y croire

Pardonnez ma maladresse

Les mots sont gris et pâles et faibles

Les phrases offrent bien peu d’aide

Pour dire ma tendresse

publié le lundi 21 mai 2007 à 12h49 par Èffe


Article vu 1147 fois

Haut de page


Quelques liens :

 

Site optimisé pour Firefox | Webmestre | Site SPIP